Le laser intime

détatouage laser, épilation laser, amincissement, rides, ridules, vergetures, dermatologie

1 Femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Grâce à l’octobre rose, l’association « le cancer du sein, parlons-en » propose de lutter contre cette maladie en informant et dialoguant avec les femmes. Chaque année, le dépistage précoce permet de sauver des milliers de vie.

Le cancer chez les femmes provoque des effets secondaires.
Elles doivent faire face à des problèmes limitant l’épanouissement de leur vie sexuelle.

La carence en œstrogène souvent due à un cancer est la principale cause de l’atrophie vaginale, connue également sous le nom de sécheresse vaginale : les muqueuses s’amincissent, deviennent plus fragiles, moins lubrifiées et élastiques ce qui provoque les symptômes suivants :

• Sécheresse vaginale
• Brûlures ou démangeaisons
• Cystites récurrentes
• Douleurs pendant les rapports sexuels
• Incontinences urinaires légères
• Mauvaises odeurs

Il existe une solution pour traiter cette gêne, notamment le laser erbium ou C02 :
le laser est un traitement laser destiné au rajeunissement fonctionnel du vagin ; il consiste en un système spécial à laser CO2 fractionné, lequel est spécifiquement conçu pour la muqueuse vaginale.
Le laser prévient et élimine les effets de la baisse du taux d’œstrogènes sur les tissus vaginaux (typiquement associés à la ménopause et au post-partum) ; ce traitement réactive la production de nouveau collagène et rétablit les conditions caractéristiques de la muqueuse vaginale d’une femme en âge de procréer. Le laser constitue aujourd’hui la solution non chirurgicale et non médicamenteuse la plus efficace pour prévenir et traiter l’atrophie vaginale et ses conséquences, des symptômes affectant de nombreuses femmes ménopausées et venant d’accoucher.


Mode d’action :
Le laser CO2 agit délicatement sur les parois de la muqueuse vaginale au moyen d’un scanner spécial ; il provoque ainsi des microlésions imperceptibles visant à déclencher un processus de néo-collagénèse (production de nouveau collagène) afin de réorganiser et rééquilibrer les composants de la muqueuse vaginale. En conséquence, l’action du laser réactive et rétablit, de manière totalement sûre et indolore, la bonne fonctionnalité des structures impliquées au niveau urogénital, d’où l’amélioration des symptômes associés à un dysfonctionnement urinaire (légère incontinence de stress). Un processus de régénération tissulaire se déclenche, durant plusieurs semaines ; la stimulation est toutefois immédiate et de nettes améliorations sont constatées dès le premier traitement.

Le tissu de la muqueuse devient plus nourri et hydraté ; l’épithélium s’épaissit et devient plus tonique et moins lâche. Le pH vaginal redevient normal et contribue ainsi au maintien de la barrière protectrice naturelle, tout en réduisant les risques d’infections.


Traitement simple et indolore :
Ce traitement simple, d’une durée de quelques minutes, indolore, sans effets secondaires ni délais de rétablissement, redonne aux tissus la tonicité et l’élasticité typiques de ceux d’une femme en âge de procréer, d’où des effets positifs sur la qualité de vie et de relation du couple

 

Comment traiter les vergetures ?

vergetures, cicatrices

Les couches profondes de la peau contiennent des fibres appelées fibres collagène et fibres élastiques. Ces fibres assurent l’élasticité de la peau. Une rupture de ces fibres provoque des vergetures.

Il existe deux types de vergetures : de couleur rouges ou violacées lorsqu’elles sont récentes ou de couleur blanc nacré lorsqu’elles sont anciennes. Les vergetures blanches sont définitivement cicatrisées et particulièrement difficiles à enlever.

Les vergetures font partie des cicatrices les plus disgracieuses.
Elles sont situées sur des parties précises du corps où la distorsion de la peau est plus importante :

  • Les hanches
  • Les fesses
  • Les seins
  • Le dos
  • Le ventre
  • Les cuisses
  • Les bras

Pour traiter ces cicatrices, plusieurs traitements existent. Il est cependant important de préciser que plus les vergetures seront récentes, plus le traitement sera efficace.

  • Le laser C02 fractionné abrase les couches de la peau, provoque une « blessure » à partir de laquelle cette dernière va se régénérer.
  • Le laser C02 fractionné non ablatif traverse l’épiderme (sans le léser) jusqu’au derme, où il chauffe les tissus pour entraîner une néo-synthèse de fibres de collagène et d’élastine.
  • La radiofréquence fractionnée délivre l’énergie directement au sein des tissus par l’intermédiaire de micro-aiguilles.
  • La carboxythérapie (ou carbothérapie) consiste à injecter sous la peau, à l’aide d’une très fine aiguille, du gaz carbonique médical stérile. Ce gaz permet une augmentation du débit sanguin, ce qui signifie une meilleure oxygénation. Cet apport d’oxygène améliore considérablement l’hydratation de la peau, mais a surtout pour effet de doper certaines cellules du derme, les fibroblastes, qui augmentent leur production de collagène et de fibres élastiques.
  • La Luminothérapie par LED : traitement utilisant la lumière de diodes (LED) pour stimuler la production des fibres élastiques de la peau et ainsi atténuer les vergetures.

Il est possible de combiner les énergies au cours de la même séance.
Actuellement le protocole Radiofréquence + LED est le plus souvent utilisé.